Aller au contenu principal

Diagnostic patrimonial de l’Îlet à Guillaume

Le diagnostic patrimonial et les travaux d’urgence de préservation du site de l’Îlet à Guillaume sont plus que nécessaires pour la préservation matérielle et mémorielle de ce lieu chargé d'histoire et d'émotions. Cette mission sera pour l'Atelier l'occasion d'oeuvrer dansun contexte de travaux bien difficile d'accès, à 2 heures de marche de Saint-Denis ou par hélicoptère. 

Informations du projet

Diagnostic patrimonial de l'Ilet à Guillaume, Préservation matérielle et mémorielle

D'ici-là nous travaillerons au diagnostic de ce lieu chargé d'histoire et d'émotions et à la mise en place de travaux d'urgence dans un contexte bien difficile d'accès.

Un peu d'histoire 

Situé au coeur du Parc National de La Réunio et sur la commune de Saint-Denis, le site de l’Ilet à Guillaume abrite les vestiges d’un ancien pénitencier pour enfants ouvert de 1864 à 1879. Ce site aurait aussi été un ancien lieu de marronnage avant 1848.
Il s’agit d’un plateau situé à 700 m d’altitude, enclavé entre deux remparts, et résultant de l’effondrement d’une partie de la Plaine d’Affouches. Seule une vingtaine de kilomètres le sépare du centre-ville de Saint-Denis, mais c’est un lieu isolé qui n’est accessible que par deux sentiers de randonnée. Il nous invite à plonger dans un épisode méconnu de l’histoire de La Réunion et à la découverte d’un environnement naturel remarquable.

En 2008, « la planèze de l’Ilet-à-Guillaume, y compris l’ensemble des vestiges qui s’y trouvent et le sentier historique qui y mène depuis la Fenêtre jusqu’à la planèze » ont été Inscrits au titre des Monuments Historiques, ce qui en fait le seul site bâti protégé du coeur du Parc National.

En 1863, un pénitencier pour enfants est ainsi créé sur le site de l’Ilet à Guillaume par la Congrégation du Saint-Esprit, laquelle gérait également la léproserie de Saint-Bernard depuis 1856, et le Domaine de la Providence à Saint-Denis. La route menant de la Fenêtre à l’Ilet, la passerelle, les bâtiments (logement, chapelle, menuiserie, basse-cour…), les murs de soutènement, la canalisation en bois, les plantations, sont autant de créations et de constructions menées sous l’autorité des missionnaires par les enfants et adolescents détenus. Certains y perdront la vie.

C’est fin 2016 que le sentier historique a été rouvert au public après 22 ans de fermeture à cause des risques importants de chutes de pierre. Afin de sécuriser les lieux, plusieurs études ont été menées.
 
 
Il s'agira pour l'Atelier de dresser l’état des lieux architectural et paysager, de décrire les différentes typologies de maçonneries, le mode de fonctionnement structurel des murs en pierre sèche, ainsi qu’un descriptif des végétaux présents sur le site, de diagnostiquer les diverses pathologies observées sur le site et enfin de proposer des mesures conservatoires de mise en sécurité du site afin de conserver ces vestiges historiques rares, tout en donnant accès à cette histoire locale unique aux visiteurs. 
 

Le site du Pénitencier pour enfants de l'Ilet à Guillaume figure parmi les sites retenus par la mission Bern sous l'égide du Ministère de la Culture, soit " le loto du Patrimoine ".

© Emmanuel RICHARD

Nos autres projets patrimoniaux et Monuments historiques

Îlet à Guillaume