Aller au contenu principal

Des logements bioclimatiques à La Possession

L’îlot composé des deux résidences, Marla et Aurère, accueillera 80 logements sociaux. Toute la force du projet tient dans sa conception bioclimatique, adaptée au milieu tropical.

Informations du projet

Habiter des logements bioclimatiques

La qualité architecturale du projet passe principalement par le traitement des façades, qui jouent un rôle important dans le principe d’accroche urbaine. 

A La Possession, nous avons choisi de proposer des formes architecturales contemporaines. Le jeu sur les hauteurs de bâti met en scène la conception en strates. Au registre inférieur, le parking, puis les niveaux de logements et de terrasses et enfin en partie supérieure, des maisons sur le toit ramènent l’îlot dans une échelle plus humaine malgré la hauteur de l’opération.

Une attention particulière est portée sur l’implantation des bâtiments.  Aurère s’ouvre largement vers le nord-est afin de capter les brises diurnes. Afin de ne pas déventer l’opération et de favoriser la ventilation naturelle, la porosité du bâti en « L » et l’épannelage des hauteurs permettent aux vents dominants de balayer l’ensemble de l’îlot.

La végétalisation joue également un rôle primordial dans la conception bioclimatique. Des jardins agréables et accessibles participent au rafraîchissement du bâtiment, l’atténuation de l’effet « îlot de chaleur » et au développement de la biodiversité. Des jardins partagés sont placés au cœur de l’opération. Les pieds de façades seront également plantés, créant une protection solaire naturelle des façades et préservant l’intimité des logements.

Contre l’artificialisation des sols, une noue d’infiltration des eaux pluviales le long de la limite parcellaire participe au traitement paysager des abords du bâtiment. La création de jardins partagés permet l’appropriation du site par les habitants.

@Latelier architectes & ingénieurs

@Latelier architectes & ingénieurs