Aller au contenu principal

Pôle de Protection des Plantes - CIRAD

​Le CIRAD est un établissement conduit par une ambition d’excellence dans la recherche et de l’innovation. Ceci nécessite un outil de travail efficace, irréprochable en termes de flux, dédié à la cause scientifique. Le Pôle de Protection des Plantes est un bâtiment dédié à la recherche 100 % en ventilation naturelle.

 

Informations du projet

Un réel travail de co-conception afin de réaliser un condensé de bioclmatisme. L’extension du Pôle de Protection des Plantes, est un projet que nous avons mené avec beaucoup de réflexions et de convictions. Une belle aventure que nous avons partagé avec tous les acteurs du projet et particulièrement avec le CIRAD.

Une maîtrise d’ouvrage impliquée dans son projet, est essentiel pour la réussite d’un projet.

 

Intégration dans le site

L’extension a été implantée en continuité des bâtiments existants, une intégration naturelle à la vue du site.

L’orientation profite à la ventilation naturelle des locaux. La végétation, présente, quant à elle permet d’offrir un filtre lumineux tout en conservant des îlots de fraîcheur. Cette implantation facilite également la maintenance et l’entretien, des espaces techniques situé à l’arrière des extensions.

Pour ne pas impacter le travail des chercheurs, la salle de conférence, a été positionnée à l’entrée du site.

 

Un équilibre entre bois et béton

Pour satisfaire à des exigences d’un laboratoire NS2, le RDC du bâtiment a été réalisé en béton. Le R+1, où se trouve les bureaux des chercheurs, quant à lui est mixte ; une ossature béton, complétée d’une structure légère en bois.

Un choix audacieux et assumé.

Les bénéfices sur le projet :

  • Participation à l’économie locale
  • Mise en place simplifiée avec des blocs pré montés
  • Création d’un partenariat avec la scierie de Saint Benoît pour le bardage en cryptomeria
  • Contribution à la qualité environnementale globale.

Ils sont complémentaires :

  • Les qualités du béton : inertie / protection / sécurisation.
  • Les qualités du bois : qualité de travail / écologie / local.

 

Revenir à l'essentiel

La partie de l’extension destinée aux bureaux des chercheurs est ventilée naturellement, sans climatisation par un système dépressionnaire de noue aéraulique.

Des jalousies ont été disposées en fonction du mobilier afin de garantir un confort thermique optimum.

Afin de vérifier la circulation de l’air, le projet a été validé par la soufflerie Eiffel. Nous avons donc effectué quelques modifications, suite aux essais, notamment une réhausse de 1 m de la cheminée afin d’améliorer la ventilation naturelle des locaux et de garantir un confort optimum.

Les façades sont également protégées par des avancées de toit, du soleil et des fortes pluies. Confort thermique mais également de durabilité du bardage bois.

 

Une ouverture vers l'extérieur

Dans son projet, le CIRAD souhaitait créer un espace de partage et de rencontre, sans que celui-ci est d’impact sur le reste du site et notamment des recherches en cours.

Nous avons donc fait le choix, en concertation avec le CIRAD, de positionner cette salle de conférence à l’entrée du site. Cette espace pouvant accueillir un peu plus de 400 personnes est divisible en 3 espaces distincts. Ce lieu permet au CIRAD d’organiser des conférences, de restituer son travail mais également de communiquer sur son rôle et son implication.

 

Toujours plus

Nous avons également réalisé une serre biotechnologique de 400 m² qui permet aux chercheurs d’effectuer des essais sur les végétaux.

Un parc photovoltaïque de 1 200 m² (219.90kWc) a également été installé.

Les kiosques destinés aux salariés du CIRAD sont des prototypes pour le Parc National de la Réunion. Dans le cadre du projet destiné aux salariés du CIRAD, ces kiosques seront de véritables lieux de vie, d’échanges et de travail.

 

© Photos - Hervé DOURIS

 

Intégration dans le site

Un équilibre entre bois et béton

Un équilibre entre bois et béton

Revenir à l'essentiel

Revenir à l'essentiel

Une ouverture vers l'extérieur

Toujours plus

Toujours plus