Aller au contenu principal

1er téléphérique urbain de l'île de la Réunion

Ce premier téléphérique à La Réunion est destiné à relier le centre urbain du Chaudron avec Bois de Nèfles. La conception des 5 gares cherche à créer un dialogue entre le paysage urbain et végétal existant et les nouveaux usages qui transforment les lieux. 

Informations du projet

Pour faire face à la demande croissante de mobilité urbaine, la réalisation de grands projets d’infrastructure de transports publics et plus particulièrement de projets de nouvelles lignes de transport par câble s’avère indispensable pour la ville de Saint-Denis. Ce nouveau mode de transport permet de réduire la congestion et la pollution et favoriser le développement économique et social des zones desservies.

Pour garantir le succès et la cohérence du projet aux différentes échelles, l’architecture s’est articulée sur 4 thématiques.

1/ La topographie du site

  • Accès « doux » aux gares
  • Création d’activité, générateur de vie (Marché, espaces d’assise, belvédère…)

2/ L’environnement végétal

  • Rafraîchissement des gares au passage du vent par la végétation
  • Conservation de la végétation existante (Campus, Moufia, Bancoul)
  • Création des espaces verts (Chaudron, Bancoul, Bois-de-Nèfles) pour renforcer des environnements naturels.

3/ L’enveloppe des gares

  • Création d’une ambiance climatique contrôlée
  • Protection des intempéries (pluie, vent forts, soleil)
  • Ventilation et rafraîchissement naturels contrôlés
  • Ouvertures visuelles
  • Accueil et fluidité des circulations.

4/ La matérialité des stations : dualité entre sol et ciel

  • A l’extérieur: du métal galvanisé pour réfléchir le rayonnement solaire et rafraîchir l’intérieur.
  • A l’intérieur: bois pour le confort acoustique et la création d’un accueil et d’une ambiance accueillante. Une palette de couleurs vives inspirée des couleurs du paysage réunionnais sera le référent pour les teintes intérieures

Une ambiance climatique contrôlée

Une peau continue composée par les façades et la toiture enveloppe le parvis et les quais de la télécabine pour abriter les usagers dans leur passage sur la ligne. Cette enveloppe, qui cherche à se fondre dans le paysage, répond aux conditions climatiques de La Réunion : ensoleillement, vents forts, fortes pluies, etc. pour créer une ambiance climatique contrôlée. L’orientation Nord-Sud de la ligne télécabine permet de dessiner cette couverture de façon à laisser passer les brises alizés et de calmer les vents forts qui viennent du Sud-Est par des lames en façade. La végétation attenante participe au rafraîchissement de la gare dès qu’elle est traversée par les brises.  

Station Campus ©l'atelier architectes & ingénieurs

Plan de situation - Un corridor pour renforcer les liens sociaux et les développement de la ville ©l'atelier architectes & ingénieurs

Une ambiance climatique contrôlée ©l'atelier architectes & ingénieurs

Les cabines ©l'atelier architectes & ingénieurs